aller au contenu
 
Député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 
19/02/2016

Réfugiés : la France et l'Europe doivent être à la hauteur

Alors que les réfugiés continuent à arriver sur le continent européen, la France doit porter un message d'accueil à la hauteur de ses moyens et dans la droite ligne de son Histoire.

Le nombre de réfugiés ne cessent de croître. D’autres chiffres rendent le constat que plus dramatique. On compte, en effet, 3 771 personnes disparues en mer Méditerranée. plus de 10.000 enfants migrants non-accompagnés ayant disparu en Europe sur les 18 à 24 derniers mois. Ces chiffres ne peuvent pas nous laisser indifférents.

Pourtant après l’émoi des premières semaines et l’élan de solidarité, on apprend que la France change son fusil d’épaule suite aux déclarations du Premier ministre la semaine dernière en Allemagne où il a affirmé : « nous n'accueillons plus de réfugiés ».
La situation humanitaire et sanitaire des réfugiés ne me permet pas d’adhérer à ce genre d’affirmation, bien au contraire.
Dans ce contexte délicat, j’ai adressé un courrier au Président de la République, courrier dont vous trouverez la copie ci-dessous. Comme d’autres parlementaires, j’ai souhaité l’alerter sur la situation terrible des réfugiés en général et sur celle des enfants et jeunes adultes en particulier. La position de la France ne peut pas et ne pourra jamais être celle prononcée par le Premier ministre, tant elle est à mille lieux des valeurs de notre pays.

J’ai également interpelé M. Karmanu Vella, commissaire européen en charge de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche, sur la question des réfugiés et le rôle de l’Europe dans cette crise. Ce fut l’occasion pour moi de lancer un appel en faveur de l’initiative menée par l’association SOS Méditerranée. Vous pouvez visionner mon intervention en cliquant ici : http://www.assemblee-nationale.tv/video.3658194_56c34571483a2.commissions-des-affaires-europeennes-du-developpement-durable-et-des-affaires-economiques--m-karm-16-fevrier-2016.

Dans le cadre de ma réserve parlementaire, j’ai d’ailleurs versé la somme de 3 500 euros à l’association SOS Méditerranée pour leur permettre de financer la location du bateau avec lequel ils iront apporter de l’aide aux réfugiés en pleine mer. Leur objectif est de sauver des vies humaines, protéger et accompagner les migrants et enfin de témoigner sur les réalités et les visages de la migration. J’organise d’ailleurs le 23 mars prochain une table ronde avec cette association  afin de sensibiliser les parlementaires sur la situation des migrants lors de la traversée de la Méditerranée et de tenter d’obtenir de nouveaux financements pour leur action.

Enfin, j’ai également financé la réalisation d’un rapport par l’ONG VCA International sur la présence et les actions des volontaires sur l’île de Lesbos en Grèce, l'île la plus confrontée à l'afflux de migrants (vous pouvez consulter le rapport en cliquant sur l'image ci-dessous).

Il est absolument fondamental que notre pays puisse porter un message d’accueil. Comme l’ont rappelé des députés européens dans une tribune (), l’Europe, et donc la France, ont les moyens d’accueillir dignement les réfugiés qui arrivent sur le continent. Mais cela ne se fera pas sans volonté ni courage politique !