aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Tribune du 24 septembre

Chères et chers  compatriotes,

La rentrée est toujours un moment particulier pour chacun d’entre nous. Les premiers concernés sont bien sûr, nos enfants qui ont fait leur rentrée scolaire en France et dans les différents établissements de la circonscription, je saisi l’occasion pour leur souhaiter une année studieuse et pleine de succès !

Ce mois de septembre s’est ouvert dans le contexte de la crise syrienne qui évolue chaque jour et qui semble prendre la voie politique, grâce aux pressions conjuguées du Président de la République, François Hollande et du Président des Etats-Unis, Barack Obama. C’est aussi le moment de l’affermissement de la paix et de la démocratie au Mali, symbolisée par l’élection d’Ibrahim Boubacar Keita en tant que nouveau président.

La rentrée, c’est le temps des résolutions et des engagements. Je souhaite m’attarder sur un engagement que je considère comme primordial pour la démocratie : la loi sur le non-cumul des mandats. Adoptée en 1ère lecture par 300 députés en juillet, elle est en ce moment soumise au baroud d’honneur des sénateurs, qui semblent ne pas avoir compris le souhait d’évolution sur ce point exprimé par les Français.

Très sincèrement, ma fonction de député m’occupe à temps plein, s’il est important de garder pour les élus un ancrage avec le terrain, ce lien ne passe pas obligatoirement par une fonction exécutive. Ce débat sur le cumul a occulté la question centrale du sujet : l’équilibre du pouvoir sous la 5ème République. Le Parlement doit être en capacité de contrôler un exécutif tout puissant.

L’activité parlementaire,  vous l’avez constaté, a repris. Je continue ma mission sur la compétitivité du pavillon Français, je devrais remettre mon rapport au 1er ministre à la fin de l’automne. Il devrait déboucher sur une loi d’orientation sur la stratégie maritime. De plus, la commission d’enquête sur les conditions de la privatisation de la SNCM que je préside, continue ses auditions et s’achèvera à la fin de l’année 2013. Mon engagement sur les questions des changements climatiques et de la transition écologique reste entier, je suis intervenu à ce titre à la conférence environnementale des 20 et 21 septembre sur les emplois verts, dossier que je suivrai dorénavant.

Enfin, avec l’ambition de rester un élu de terrain au service de ses concitoyens, je continue mes permanences parlementaires dans toute la circonscription, vous trouverez les dates de mes prochains déplacements dans la rubrique agenda.

A très bientôt,

Très respectueusement

 

 

Arnaud Leroy

travail_en-circonscription - travail_parlementaire - tribune
24/09/2013