aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Les conclusions de la 2ème Conférence environnementale: La feuille de route pour la transition écologique

Ouverte par le président de la République, clôturée par le Premier ministre, la deuxième Conférence environnementale a rassemblé les parties prenantes de la transition écologique autour de cinq tables rondes (économie circulaire, emploi et la transition écologique, politique de l’eau, biodiversité marine, mer et les océans, et l’éducation à l’environnement et au développement durable) co-présidées par treize ministres pendant deux demi-journées.

Comme déjà annoncé dans un article antérieur, j’ai participé à la table ronde «Emploi, formation et transition écologique» en compagnie de Michel Sapin (ministre du travail), Cécile Duflot (ministre du logement) et Geneviève Fioraso (ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche).

Table ronde Emploi, formation et transition écologique :

 

Tous les participants ont été d’accord pour affirmer que la transition écologique et énergétique a des effets positifs quantitatifs et qualitatifs sur l’emploi. Afin d’obtenir les objectifs escomptés, des chantiers prioritaires, une méthode et un calendrier ont été planifiés :

1.        Mieux connaître les effets sur l’emploi de transition écologique et énergétique pour mieux s’y adapter

2.       Accompagner dans leurs mutations les filières et les territoires les plus concernés par la transition écologique et énergétique

3.       Faire de l’adaptation à la transition écologique et énergétique une priorité des politiques d’emploi et de formation tout au long de la vie

4.       Faire de la transition écologique et énergétique un levier d’attractivité et de développement qualitatif de l’emploi et de la formation.

Le Gouvernement et tous les acteurs de l’emploi et de la formation ont une ambition commune: faire de la transition écologique et énergétique une opportunité pour l’emploi et le développement économique de notre pays. Tous les secteurs et domaines d’activités sont concernés, bien au-delà des éco-activités et de l’économie verte.

Ces nouveaux emplois verts sont des opportunités immenses d’emplois non-délocalisables et porteurs de croissance.

 

Bilan :

Lors de cette Conférence, le gouvernement a montré sa volonté de faire de la transition énergétique une priorité. Cela s’illustre par une volonté de faire évoluer notre politique énergétique afin de « mieux consommer pour moins consommer » et « rééquilibrer progressivement notre mix énergétique au profit des énergies renouvelables les plus matures  en faisant évoluer notre politique énergétique».

Pour rappel, la France s’est engagée dans le cadre du paquet climat énergie européen à faire passer d’ici à 2020 la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique à 20%, mais aussi à accroître l’efficacité énergétique de 20% d’ici à 2020.

Pour se donner les moyens d’atteindre ces objectifs, le gouvernement a prévu trois leviers :

-          la rénovation thermique des bâtiments en renforçant notamment les aides pour financer la rénovation énergétique et en abaissant la TVA sur les travaux d’isolation thermique.

-          une mobilité plus économe en investissant dans les transports du quotidien

-          évolution du mix énergétique en diminuant la part du nucléaire et développant les énergies renouvelables.

Les discussions montrent également le niveau d’ambition équivalent en matière de transition écologique. En effet, des orientations ont été posées afin notamment de continuer les efforts de préservation des espèces et des milieux naturels, d’améliorer la gestion des sites patrimoniaux, mieux connaitre et encadrer la pêche en eaux profondes.

Cette Conférence a ainsi été l’occasion pour le président de la République et le Premier ministre, tout en soulignant les avancées réalisées à l’égard des chantiers ouverts l’an dernier, de fixer de nouvelles priorités et de préciser les objectifs sur lesquels la France entend se mobiliser. Une feuille de route, issue des fruits de la diversité des échanges de la Conférence, a été conçue afin de guider le travail du Gouvernement.

 

 

Arnaud Leroy

breve - durable - travail_parlementaire
03/10/2013