aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Programme Action environnement : Une ligne directrice verte pour l’Europe

Dans le cadre de mes fonctions au sein de la commission européenne et de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale, je suis en charge du rapport sur le 7ème Programme action environnement (PAE) qui a été proposé par la commission européenne à la fin de l’année 2012.

L’objectif de ce programme est de donner un cadre à l’action législative européenne pour orienter la politique de l’Union sur les thématiques environnementales.

Le précédent programme (s’étendant sur la période 2002-2012) a certes permis des avancées remarquables sur des thématiques aussi variées que le climat, la biodiversité ou la santé, mais il n’est pas exempt de tout reproche et des limites sont apparues. Les bonnes intentions initiales n’ont malheureusement pas toutes été suivies.

Le nouveau programme formule à présent des propositions visant à protéger la nature, à encourager la croissance durable, à créer de nouveaux emplois et à mettre l'Europe sur la voie de la prospérité et d'un bon état sanitaire, dans les limites de la planète. Une vision d’ensemble de la politique économique et environnementale de l’Union européenne qui doit permettre de « Bien vivre dans les limites de notre planète » (tel est le nom du 7ème programme).

Ce nouveau cadre européen s’intègre dans un contexte particulier : des progrès environnementaux sur les dernières années mais une réalité écologique toujours fragile; une volonté politique européenne de mettre en place une croissance intelligente, durable et inclusive ; une crise économique qui touche un nombre considérable de nos économies. Le développement de l’économie verte et une présence plus importante des préoccupations écologiques et environnementales sera une réponse constructive à ce contexte délicat.

Les objectifs de l’Europe et de ce programme précis et connus. Ils se concentrent essentiellement sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (de 20% d’ici à 2020) et d’une augmentation de la part des énergies renouvelables (de 20% d’ici à 2020) dans notre consommation d’énergie. D’une manière plus générale, l’objectif de ce programme est la dissociation totale de la croissance économique et de la dégradation de l'environnement, en orientant notre économie vers un développement intelligent et durable.

Ce projet reste un cadre et n’est certes pas exempt d’imprécisions et de manquements, ce sera le rôle du parlement européen, et des différents parlements nationaux, de travailler pour que de ce cadre général naisse une législation européenne appliquée, structurée et qui permette une association bénéfique entre économie et environnement.

Ce travail est un levier de croissance et d’emploi important pour l’Europe. Je continuerai à y travailler.

Arnaud Leroy

 

durable - pointdevue - travail_parlementaire - tribune