aller au contenu
 
Député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Présentation du Programme d’investissements d’avenir

Présentation du Programme d’investissements d’avenir : pour une France ambitieuse tournée vers l’avenir

Hier, mardi 9 juillet, le 1er Ministre a présenté le nouveau Programme d’investissements d’avenir de 12 milliards d’euros, qui va concerner quatre grandes filières: le numérique, la transition énergétique, la santé et les grandes infrastructures de transport.

Il s’agira de continuer des chantiers en cours (comme celui du haut débit) ou de faire des investissements proprement dits dans 3 secteurs particulièrement : la recherche et l’université (pour 3,65 milliards d’euros), la rénovation thermique et « la ville de demain » (2,3 milliards d’euros) ou « l’industrie durable » (1,7 milliard d’euros). Les projets seront sélectionnés et financés en fonction de critères « permettant d’améliorer la compétitivité de nos industries ou d’avancer dans la transition énergétique. Et si possible les deux à la fois ».

Je me félicite que la transition énergétique et l’écologie tiennent une grande place dans ce programme et ce, conformément aux engagements de François Hollande.

En effet, plus de la moitié du PIA est consacré à des investissements, directs ou indirects, pour la transition écologique ,  et « l’éco-conditionnalité » sera le premier critère de sélection des projets financés. Des mesures, telle que le déploiement du compteur électrique intelligent Linky, seront mises en œuvre rapidement.

Du côté de la mobilité, l’Etat a choisi de mettre en œuvre le scénario 2 de la commissions Mobilité 21, en mettant l’accent sur l’amélioration des transports du quotidien (lignes inter-cités, Grand Paris) sans négliger les grands travaux.

Ce programme sera financé via des ventes de participation de l'Etat dans des entreprises et par la sollicitation de l'épargne des Français.

Le Président de la République, le 1er Ministre et le gouvernement tiennent leurs engagements de donner les moyens à la France de rester une puissance mondiale qui compte, qui investit pour son avenir et qui parie sur la transition écologique.

16/07/2013
breve - travail_parlementaire