aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Tribune d'Arnaud Leroy du 18 juillet

Mes chers compatriotes,

Avant la coupure estivale, j’ai souhaité vous adresser cette lettre d’information, placée sous le signe de l’optimisme mais aussi du réalisme.

Les signes sont là, et même s’ils sont encore faibles, ils sont bien présents. La récession ne va pas durer, les efforts que nous réalisons, donneront  des résultats, c’est une certitude. Il faut certes être prudent, mais il ne faut pas pour autant céder à la morosité. La morosité et le pessimisme n’engendrent que la peur de l’avenir,  alors qu’il nous faut à l’inverse le construire et non le subir.  

Les raisons d’espérer sont diverses, les Français ont un des taux d’épargne les plus élevés du monde, la démographie est une des plus dynamique d’Europe, la France est toujours la 1ère destination touristique du monde, la qualité de ses services publics et infrastructures attirent toujours autant les industriels et sociétés de service... Nous manquons néanmoins d’un atout imparable : la confiance en nous, en notre capacité de rebond.

C’est ce message d’optimisme qu’a voulu délivrer le Président de la République. Il est évident que la mère des batailles, celle pour l’emploi n’est pas encore gagnée. Cependant, les dispositifs que nous avons mis en place – comme les 100 000 emplois d’avenir créés d’ici à la fin de l’année, 70 000 contrats de génération – sont autant d’armes dont il faut tirer le maximum. 

Cette session parlementaire arrive à son terme dans quelques jours, le 26 juillet prochain. A cette occasion, je tiens à vous rappeler les quelques lois d’avancées démocratiques majeures que nous, députés de la majorité, avons adoptées au cours de cette session: la refondation de l’école de la République, la loi sur le non cumul des mandats, la moralisation de la vie politique, la loi bancaire, l’ouverture du mariage aux couples du même sexe, la loi consommation et les actions collectives, etc.  

A la rentrée, je vous ferai un point sur la mission parlementaire sur la compétitivité du pavillon Français, qui m’a été confiée par le 1er ministre, et sur la commission d’enquête sur les conditions de la privatisation de la SNCM, dont je suis le président. J’évoquerai également mon action pour la transition énergétique, le groupe d’étude sur les changements climatiques  ainsi que le groupe de travail sur la fiscalité écologique que j’anime.

Avec cette lettre, vous retrouverez mon bilan pour ma 1ère année de député, je vous invite à en prendre connaissance et à réagir si vous le souhaitez.

Je vous souhaite de belles vacances et j’espère avoir  le plaisir de vous revoir  nombreux à la rentrée lors de mes prochaines permanences parlementaires.

 

Arnaud Leroy

Retrouvez le bilan en pdf sur le lien suivant:

http://www.arnaud-leroy.fr/resource/static/files/bilan_1_an-final_web-v2.pdf

Andorre - Espagne - Monaco - Portugal - travail_en-circonscription - travail_parlementaire - tribune
18/07/2013