aller au contenu
 
Député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Question écrite au ministre de l'écologie sur le développement des Smart Grids

J'interroge le ministre de l'écologie dans le cadre des Questions écrites sur le développement des réseaux intelligents, Smart Grids.

J'interroge le ministre de l'écologie dans le cadre des Questions écrites sur le développement des réseaux intelligents, Smart Grids.

Retrouvez-ici le texte de ma question déposé le 17 juillet 2013:

Arnaud Leroy souhaite interpeller monsieur Le Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie concernant le développement des réseaux d’électricité intelligents ou « Smart Grids ».

Il est aujourd’hui avéré que l’installation de tels réseaux comporte de nombreux avantages dont la sécurisation des réseaux électriques, l’efficacité énergétique globale,  et la limitation de l’impact environnemental de la production d’électricité en réduisant les pertes et en intégrant mieux les énergies renouvelables. L’inconvénient majeur de cette technologie restant malgré tout le coût des investissements.

Ces nouveaux réseaux intelligents vont permettre de changer les mentalités et les habitudes de consommation. Traditionnellement, les consommateurs ont une relation passive avec l’électricité. Mais l’aboutissement de "Smart Grids" leur permettrait d’interagir avec le réseau tout comme ils le font actuellement sur le marché des télécommunications. Le client pourra dès lors suivre beaucoup plus précisément sa consommation ou même obtenir un contrat spécifique adapté à ses besoins.

Récemment, des développements concrets sont venus confirmer l’importance de ces investissements.  Tout d’abord, le département de la Vendée vient ainsi de confirmer un investissement de près de 28 millions d’euros dans le réseau intelligent « Smart Grid » ; une collaboration entre le Syndicat Départemental d'Energie et d'Equipement de la Vendée et ERDF (à hauteur de 60%). Ensuite et surtout, le développement des installations des compteurs GAZPAR (pour GrDF) et Linky (pour EDF) se développent et tendent à confirmer les intérêts aussi bien écologiques (réduction de la consommation, adaptation des pics de production) qu’économiques (réduction des coûts, baisse de la facture pour le client final). Dans le cadre du programme d’investissement d’avenir présenté par le Premier Ministre le 09 juillet dernier, la transition écologique a été confirmé comme une des quatre filières principales d’investissement. Le développement des « smart grids » est une composante essentielle de cette politique énergétique, et son développement doit connaître une croissance régulière dans les années à venir.

Ce développement était d’ailleurs le souhait de la Commission Européenne avec la mise en place d’une plateforme technologique pour permettre le financement de ces réseaux intelligents de 2006 à 2013. C’est le rôle du programme Address (Active distribution networks with full integration of demand and distributed energy resources) qui prend fin en 2013. La première étape de développement des projets de réseaux intelligents semble approcher de la fin en Europe. Il reste maintenant à concrétiser les efforts et les progrès obtenus et avancer dans une nouvelle stratégie de renforcement de ces nouveaux réseaux.

Arnaud Leroy souhaite interroger le Ministre sur l’état du secteur en France et les perspectives de développement attendues. De même, il souhaiterait avoir communication de la stratégie nationale de développement des "smart grids" sur les prochaines années.

durable - travail_parlementaire
17/07/2013