aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Question écrite d'Arnaud Leroy sur les missions de la MFE

M Arnaud Leroy attire l'attention de Monsieur le Ministre des Affaires étrangères sur le rôle et les missions de la Maison des Français de l’étranger (MFE). Ce service du Ministère des Affaires étrangères, crée en 1992, a pour objectif d’accueillir et d’accompagner les français désireux de s’expatrier à l’étranger. Alors que les flux mondiaux des migrants sont en augmentation constante (en 2012 plus de 1,6 million de Français sont inscrits sur les listes électorales consulaires, soit une augmentation de 40% en près de 20 ans sans intégrer les non-inscrits que l’on estime à près d’un million), il est étonnant de voir que l’évolution des effectifs de ce service est inversement proportionnelle à celle des personnes qu’ils accompagnent (les effectifs du MFE sont actuellement à 5 employés contre près de 20 il y a plusieurs années).

La population française à l’étranger est en augmentation et, en conséquence directe, les retours de ces Français se font de plus en plus nombreux. En effet, l’expatriation de ces populations est différente de celle des décennies précédentes généralement longue. Les motivations de retour sont diverses et variées : des plus classiques (choix personnel ou professionnel) aux plus dramatiques (conflits armées ou catastrophes naturelles). Le suivi de ces populations est essentiel pour faciliter leur retour dans la société française. Actuellement le guichet unique de « l’impatriation » n’est malheureusement pas actif et ces Français de retour se retrouvent souvent bien démunis devant la complexité de certaines démarches à effectuer mais surtout des difficultés à identifier un interlocuteur unique.

Alors que le départ de cette population est encadrée et accompagnée par la MFE, aucune mission n’est précisée sur le cas du retour de ces Français. C’est pourtant dans ce cadre et dans ce genre de situation (parfois douloureuse, précipitée ou subie) qu’un accompagnement administratif serait le bienvenu. M. Arnaud Leroy interroge le Ministre sur l’évolution des missions et des moyens de la MFE afin d’accompagner l’évolution des spécificités des populations émigrés. Il souhaite que les représentants des Français Etablis hors de France soient entendus et puissent travailler sur les critères d’accompagnement et sur le calendrier des réformes qui seraient engagées.

Andorre - Espagne - Monaco - Portugal - actualite - breve
08/02/2013