aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Situation du Lycée Français de Palma

Chers compatriotes,

La Mission Laïque Française vient d'annoncer son intention de fermer le Lycée Français de Palma au mois d'août 2014, si aucune solution permettant de remédier aux lourds problèmes financiers récurrents n'était trouvée.
Dés cette annonce, Soledad Margareto et moi, nous sommes immédiatement mobilisés pour réunir l'ensemble des éléments justifiant cette annonce et pour travailler à l'élaboration d'une solution avec la MLF et l'AEFE.
Soledad Margareto se trouve actuellement à Palma, je viendrais à mon tour, dans les prochaines semaines, rencontrer les parents, les élèves et les personnels.
Les prochains mois vont être décisifs, même s'il nous est impossible de garantir aujourd'hui le maintien de la structure au delà de 2014, nous allons tout mettre en œuvre pour que l'avenir de vos enfants et des personnels soit pris en compte.

Je suis à votre disposition et à vos côtés,


Arnaud Leroy

Espagne - travail_en-circonscription
  • Patricia Bringer (patriciabringer63@outlook.com) 19/02/2013 01:09:35
    Chère Madame Margareto,

    En premier lieu, je tiens à vous remercier de votre visite si rapide face à la gravité de notre situation. Cela démontre, mis à part votre sens de la responsabilité envers les Français à l’étranger que vous représentez, une grande capacité d’analyse : vous avez jugé notre situation et vous y avez répondu avec détermination. Maintenant le plus dur reste à faire : convaincre.
    En tant que mère de 2 enfants scolarisés au Lycée Français de Palma, je me sens Membre de cette Communauté à part entière. J’ai toujours été impliquée dans la vie de l’ « Ecole » et j’emploie ce terme à bon escient. Les élèves parlent de leur seconde famille . Moi je vous parlerai d’un énorme cœur qui bat : environ 425 battements sonnant á l’unisson avec les 850 battements protecteurs auxquels s’ajoutent les 40 battements formateurs.
    Cette Ecole pour les plus petit(e)s, ce Collège pour les plus âgé(e)s, ce Lycée pour leurs aîné(e)s est notre bastion, notre oasis française à Majorque. C’est certes un lieu de culture privilégié mais c’est avant tout une Communauté que nous ressentons profondément, élèves, parents, personnel encadrant et professeurs.
    Cette Ecole nous la vivons tous, nous la chérissons tous et nous nous battons tous ensemble pour la sauver.
    J’ai lu votre compte-rendu et je constate que vous avez ressenti et compris nos sentiments.
    J’ai pu également lire certaines lettres qui vous ont été envoyées par d’anciennes élèves. Elles sont magnifiques. Faites-les lire à qui de droit. Elles ne pourront pas laisser insensibles ces Messieurs les fonctionnaires des hautes instances. A la simple lecture de ces lettres, on peut évaluer le niveau qu’atteignent les élèves du LFP, ils font partie de l’élite, il n’y a aucun doute à ce sujet. L’Etat français est réellement prêt à perdre cette « poule aux œufs d’or » ?
    Chère Madame, vous êtes une de nos bouées de sauvetage. Faites comprendre aux députés, aux ministres intéressés (Extérieur, Education), à Monsieur le Président de la République, par l’intermédiaire de Mr Leroy ou vous-même, l’enjeu de cette Communauté.
    Cette « Ecole » est un diamant brut et je pèse mes mots pour vous dire que je l’aime de tout cœur. J’y ai passé de nombreuses heures en tant que représentante de parents dans divers appareils, j’y ai ri, et pleuré, j’ai lutté pour diverses raisons (toujours avec l’appui des professeurs) et je lutte maintenant pour sa continuité. Les élèves, les parents et les professeurs n’y font qu’un, et je tiens à insister sur le fait qu’aucun professeur ne peut manquer à l’appel ou plus explicitement que les détachés sont des membres essentiels que nous ne pouvons nous permettre de perdre au risque de perdre notre identité.

    Je sais que vous êtes prête à livrer bataille avec nous. Vous pouvez donc, d’ores et déjà, vous considérer membre de cette Communauté.
    Je suis persuadée que vos qualités et votre ralliement à notre cause nous permettront de voir l’avenir sous de meilleurs auspices.