aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Feux de forêt en Europe, un exemple de collaboration Européenne

Les feux de forêt en Europe ont été particulièrement tragiques cette année. Même si le bilan numérique du nombre d’hectares brulés n’atteint pas les niveaux historiques de 2003 et 2005 (plus de 73 000 hectares en France en 2003, plus de 400 000 au Portugal et 180 000 hectares en Espagne en 2005), le bilan humain est très lourd avec 4 morts (3 Français et 1 Espagnol), 6 blessés et des centaines de familles déplacées.

L’ensemble des pays de l’Europe du Sud, et notamment les pays de notre 5ème circonscription, a été la cible des flammes (et l’est toujours), avec notamment des foyers importants en Espagne (Catalogne, Malaga, les Canaries…) et au Portugal (Madère, Lisbonne, Algarve…).

L’occasion pour moi de faire un point sur les moyens mis à disposition par l’Union Européenne pour prévenir et combattre les feux de forêts en  Europe.

Divers moyens à disposition

En 1998 (mais actif en 2000), l’Union Européenne a mis en place le programme EFISS (European Forest Fire Information System) qui non seulement permet aux membres de cette organisation (plus de 24 pays dont la France, l’Espagne,  le Portugal ) d’avoir des données importantes sur les feux de forêt en Europe (permettant ainsi d’anticiper les départs de feux de la manière la plus pertinente possible), mais aussi et surtout de pouvoir collaborer et s’entraider dans la lutte contre les flammes.

Cette dernière partie est le but principal du Mécanisme Européen de Protection civile qui permet aux pays membres d’avoir accès quand les besoins sont nécessaires à des Canadairs, mais aussi à des moyens financiers pour prévenir et combattre les départs de feux.

Une fois les flammes vaincues, il est bien entendu nécessaire de reboiser et de protéger les espaces affaiblis, c’est une des missions du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural). Ces missions peuvent aller de la réhabilitation des forêts endommagées, à la mise en place d’études sur les causes des feux de forêt, mais aussi à l’organisation de campagnes de sensibilisation et de formation.

Des causes bien connues

Même si des moyens importants sont mis à disposition des Etats pour prévenir les risques d’incendies, la bataille contre le feu est un éternel recommencement. Chaque année, des feux importants sont recensés dans toute l’Europe. Les causes de cette intensification des départs de feux sont bien connues : L'urbanisation intense de nos sociétés, l'abandon des terres agricoles et des activités rurales (comme la gestion des forêts) ainsi que l’expansion rapide de l'interface Villes/Forêts sont des facteurs clés pour les incendies de forêt en Europe et en Méditerranée.

Ces facteurs, même s’ils sont pris en compte, ne peuvent être modifiés (ou tout du moins à court terme) et sont surtout propices à la propagation du feu plutôt qu’à son départ. C’est donc sur la prévention et sur l’éducation des citoyens que le travail est à faire. Il est important de rappeler que près de 50% des feux en Europe sont causés par des accidents ou des maladresses et près de 39% par des actes de malveillance. Les incendies de sources entièrement naturelles sont donc relativement faibles.

 

Une prévention à renforcer

Des efforts restent à faire dans la prévention et dans la collaboration entre les Etats pour résoudre ce problème naturel. La gestion des forêts ne bénéficie pas d’un budget suffisamment conséquent, et la place réservée dans les journaux et dans la conscience publique à la prévention des incendies reste très limitée.

D’un point de vue financier, il reste des efforts à faire pour que le budget européen soit plus important et moins fragmenté (même si les dépenses via le FEADER restent non négligeables). Au niveau de la collaboration entre les pays membres, il est important à terme de renforcer l’harmonisation législative autour de cette thématique, et l’échange régulier autour des pratiques positives de prévention.

Cette amélioration passera par la reconnaissance que la prévention est le moyen le plus efficace pour minimiser l'impact négatif des feux de forêt non désirées.

Ci-dessous, un spot publicitaire français pour la prévention des feux de forêt.

http://www.prevention-incendie-foret.com/

 

En tant que député de la 5ème circonscription, j’ai pris contact avec mon homologue Pierre AYLAGAS, député de la 4ème circonscription des Pyrénées Orientales. Au-delà de la solidarité entre la France et l’Espagne, qui s’est manifestée par l’intervention de forces françaises de lutte contre les incendies (plus de 300 pompiers et 6 bombardiers), nous avons convenu qu’il était nécessaire de réfléchir à une plus grande coopération (par exemple : brigade interrégionale) y compris sur la prévention des incendies .

Andorre - Espagne - Portugal
15/09/2012