aller au contenu
 
Député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

La BPI, une banque d’investissement au service de la ré-industrialisation et de la transition écologique

Ce mercredi 17 Octobre, la proposition de loi sur la création de la Banque publique d’investissement a été présentée au conseil des ministres réunis autour de Jean-Marc Ayrault. Il s’agit là d’une des mesures fortes et symboliques du programme du candidat Hollande (cette mesure était la première sur la liste des 60 engagements de campagne de François Hollande).

La création de cet outil indispensable pour le redressement économique de la France traduit bien la pensée de François Hollande qui indiquait que « la finance devait  être mise au service de l’économie et non de la spéculation, et non de la rente » (PM, 17/10/2012). » Ce nouvel outil à disposition des PME françaises et des ETI (Entreprises de tailles intermédiaires)  a été créé pour financer ces entreprises prometteuses et dont l'ambition est de contribuer à développer en France des filières d'avenir. La nouvelle banque disposera d'une force de frappe de 42 milliards d'euros et ouvrira ses portes en début d'année 2013.

Grâce à ce fonds important, l’Etat et les régions pourront mettre en place des chantiers importants, notamment industriels, sans lesquels la France ne réussira pas à avancer et à travailler sur la croissance future.

Ensuite, cet argent investi le sera dans des entreprises et dans une économie productive. Bien loin donc de l’économie spéculative, coupée du marché réel, qui a accéléré la désindustrialisation de notre pays à cause de cette vision court-termiste.

Enfin, en ciblant ces entreprises de tailles moyennes, l’Etat assure le renforcement du tissu industriel français. Ce sont ces mêmes entreprises qui se voient souvent refusé l’accès aux banques commerciales et qui ne peuvent se battre comme elles le voudraient pour développer leurs activités ou tout simplement défendre leur outil de production. Ce combat, l’Etat et les régions le mèneront à leurs côtés.

Pour conclure, cette banque publique est mise en place avec un esprit pragmatique, proche du terrain. En décentralisant la gestion et en y incluant les régions, on met l’administration de la BPI au plus près des bénéficiaires.

C’est par ce genre de mesure courageuse que le gouvernement non seulement redonne à la France son autonomie industrielle, mais surtout, il redonne à la France la possibilité d’avoir une finance productive, constructive et qui va dans le sens de la croissance et de l’emploi.

Vous pourrez trouver ci-dessous le lien vers le projet de loi pour de plus amples informations.

http://www.economie.gouv.fr/projet-de-loi-sur-la-creation-de-la-banque-publique-d-investissement-presente-aux-ministres

18/10/2012

Ce mercredi 17 Octobre, la proposition de loi sur la création de la Banque publique d’investissement a été présentée au conseil des ministres réunis autour de Jean-Marc Ayrault. Il s’agit là d’une des mesures fortes et symboliques du programme du candidat Hollande (cette mesure était la première sur la liste des 60 engagements de campagne de François Hollande).

breve - travail_parlementaire