aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

La BPI comme principal outil de la relance écologique du pays

Le Président de la République l’avait annoncé dans son discours d’ouverture de la conférence environnementale en septembre dernier : une Banque Publique d’Investissement (BPI) ayant pour missions d’accompagner les PME et de renforcer le rôle des collectivités territoriales dans la transition écologique sera créée avant la fin de l’année 2012.

Conformément à cet engagement, un projet de loi portant création de la BPI arrivera dans les prochains jours pour examen à l’Assemblée nationale.

Parce que la BPI a vocation à être l’outil financier de la transition écologique du pays , la Commission développement durable et aménagement du territoire de l’Assemblée nationale s’est fort logiquement, saisie sur ce texte -qui sera examiné au fond par la Commission des Finances-, et m’a nommé, ce 31 Octobre, rapporteur pour avis.

Conscient de l’importance et de l’opportunité de la mission qui m’est confiée, je m’attellerai à chantre d’une BPI capable d’accompagner un redressement  productif s’inscrivant dans le cadre du développement durable, au service de l’ensemble des territoires et de la relance écologique de la France.

Avec l’ensemble des commissaires socialistes de la commission, nous ne manquerons pas lors des débats, d’affirmer que la BPI devra être –et sera-  un levier pour favoriser le développement des filières vertes et innovantes, génératrices des emplois de demain. Il est grand temps d’asseoir l’économie verte en France qui, comme cela a été rappelé à Rio +20, est partie intégrante de la stratégie de sortie de crise qu’il nous faut conduire. Le groupe socialiste, républicain et citoyen, soutenu par le Gouvernement, le fera.

 

Arnaud Leroy

05/11/2012
actualite - breve - durable - travail_parlementaire - tribune