aller au contenu
 
Député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Lettre aux Français établis hors de France d'Arnaud Leroy Décembre 2012

Chers compatriotes,

Voici maintenant près de 6 mois que je siège à l’Assemblée nationale pour la 5ème circonscription des Français établis hors de France, que François Hollande est Président de la République et que le gouvernement est en place. L’année 2012  s’achevant, je souhaite dresser un 1er bilan de notre action et vous donner les perspectives pour 2013.

2012, n’a pas été une année facile d’un point de vue économique, mais elle a permis d’amorcer le changement avec l’arrivée de la nouvelle majorité et de poser de nouvelles bases pour le redressement de la France.

Ne nous voilons pas la face, l’année 2013 promet d’être aussi une année difficile. Face à ces difficultés, le gouvernement et les parlementaires de la majorité ont choisi de ne pas baisser les bras, de relever les défis qui s’annoncent et d’être à la hauteur des enjeux de cette nouvelle année.  Pour ma part, je retiendrai 3 thèmes, 3 enjeux porteurs d’avenir que je veux partager avec  vous.

La création d’emplois et le renforcement de notre économie sont la priorité n°1. La France a besoin de renouer avec la croissance, pour se faire, une série de mesures concrètes et réalistes ont commencé et se poursuivront : le Pacte de Compétitivité,  le crédit d’impôt compétitivité emploi, la Banque Publique d’Investissement, sur laquelle j’ai présenté un rapport pour avis, pour plus de création et de maintien de l’activité économique et des emplois en France. Pour les Français de l’étranger, je défends le projet de cellules emploi et la création de réseaux de professionnels favorisant le développement d’activités économiques.

De plus, ce redressement ne peut avoir lieu sans une réforme de notre système social et du code du travail. C’est l’esprit de la conférence sociale qui a réuni pour la 1ère fois l’Etat, les partenaires sociaux représentants les salariés et le patronat autour de la même table sur l’avenir du régime des retraites, le parcours professionnel, les conditions d’embauche, etc.

Le deuxième enjeu est social avec le maintien et l’amélioration des conditions de vie dans notre société française. Les premières mesures du Gouvernement en 2012 ont permis de donner un « coup de pouce » nécessaire à ceux qui en avaient vraiment besoin. Les efforts seront poursuivis en 2013 avec notamment une réévaluation du RSA, la mise en place des contrats de générations, avec 500 000 emplois pour les jeunes à la clef et le déploiement des emplois d’avenir.  Les Français établis hors de France vont aussi bénéficier des mesures de justice sociale. En effet, nous œuvrons pour une reconnaissance en moyens de l’accompagnement social permettant d’aider les familles dans le besoin, pour  une attribution plus équitable des bourses scolaires, pour une plus grande proximité de l’administration.  

Le troisième enjeu est la transition écologique et énergétique. Cet enjeu transversal et primordial pour les générations futures, sur lequel je suis personnellement engagé au sein de la Commission Développement Durable, est une préoccupation mondiale. Il est porté aujourd’hui au plus haut niveau de l’Etat par l’urgence de la situation et parce que c’est aussi un incroyable moteur de croissance.

Devant les difficultés, nous avons choisi de nous battre pour vous et pour l’avenir de la France.

Je renouvelle devant vous mon engagement d’être investi dans  mon travail à l’Assemblée Nationale,  présent dans la circonscription et attentif à vos préoccupations.

Dès le début du mois de janvier, je reprendrai mes permanences parlementaires pour aller à votre rencontre. D’ici là, je vous adresse tous mes vœux et vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année.

 

Arnaud Leroy

 

pointdevue - travail_en-circonscription - travail_parlementaire - tribune
  • henri 15/12/2012 11:41:37
    Que comptez vous faire contre la proposition du député PS Mr Cahusac d'acquiter un impot pr les ressortissants francais à l'etranger? son argumentation étant que comme nous sommes maintenant représenté, nous pouvons payer des impots!
  • patrick 14/12/2012 17:12:32
    Coté opposition c'est "grand guignol" et coté
    gouvernement on étudie, on demande des rapports on fait appel à des commissions de sages, de spécialistes! Bref! il est urgent de se hâter lentement! 2017 c'est encore loin et le Président a demandé à être jugé à la fin de son quinquennat. Alors attendons.