aller au contenu
 
Ancien député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Voeux 2015 du député Arnaud Leroy

Je me permets de vous présenter mes vœux pour cette année 2015.

L’année 2015 a débuté dans l’effroi, il est donc difficile dans ce contexte de formuler des vœux aux Français de la péninsule ibérique et de Monaco sans revenir sur ces évènements tragiques, mais aussi sur les enseignements que nous devons en tirer.

Ces actes terroristes n’ont pas eu pour seules victimes Charlie Hebdo ou la communauté juive. C’est la France, dans son ensemble, qui a été meurtrie. Elle a été touchée dans les valeurs qu’elle représente et qu’elle défend au-delà de nos frontières.

La barbarie eut pour conséquence de mettre les Français debout, unis et conscients des chantiers qui sont devant nous pour préserver notre « vivre ensemble ». Lors des mobilisations, en France comme à l’étranger, beaucoup de Français ont montré que malgré les différences ethniques, religieuses ou d’orientations politiques, la République était une et indivisible. Je me félicite à ce titre des nombreux rassemblements spontanés, à Madrid, Barcelone, Valence, Lisbonne, Andorre ou Monaco.

J’ai choisi dans cette lettre de vous informer des mesures que le Gouvernement et sa majorité entendent mettre en œuvre dans ce que je nomme « le jour d’après ». Comme l’a bien dit le Président de la République « la vie doit continuer mais rien ne sera plus comme avant ».

Des moyens plus nombreux pour une sécurité renforcée

Ainsi, un renforcement important des moyens humain est en cours. Ce sont plus de 2600 emplois supplémentaires qui seront créés pour lutter contre le terrorisme au cours des 3 prochaines années.

Budgétairement, 425 M€ de crédits d’investissement, d’équipement et de fonctionnement seront alloués pour permettre la mise en place de ce plan de renforcement au cours des 3 prochaines années. Une partie de ces moyens sera consacrée au renforcement de la protection des policiers (nationaux et municipaux) et des gendarmes : gilets pare-balles et armements plus performants.

Au niveau législatif, un projet de loi sur le renseignement sera présenté en conseil des ministres et au Parlement début avril. Il est nécessaire d’adapter le cadre légal aux besoins des opérations de sécurité menées sur le terrain et dont les récents évènements ont révélé les carences tout en veillant au respect des libertés publiques.

L’école de la République, cœur de notre démocratie

L’éducation est le creuset de notre « vivre ensemble ». Cette belle institution doit retrouver sa vocation dans le parcours citoyen. Ainsi, pour répondre à ce défi, le gouvernement a décidé de mettre en place un plan d’action afin de « transmettre les valeurs républicaines », telles que le respect des droits, la solidarité, l'entraide, la citoyenneté, et ceci dès le plus jeune âge : de l’école élémentaire jusqu’à la terminale.

Aussi, un enseignement moral et civique entrera en vigueur dès septembre 2015 dans toutes les classes. L’enseignement laïc du fait religieux et l’enseignement des médias seront des sujets traités à part entière pour développer l’esprit critique de nos enfants.

Les valeurs de la République seront renforcées. Ainsi, les rites républicains seront mis en avant. La journée de la laïcité le 9 décembre sera célébrée dans toutes les écoles. Le règlement intérieur de l'établissement et la charte de la laïcité seront présentés chaque année aux élèves et aux parents, qui devront s'engager à les respecter.

Enfin, l’accompagnement social sera renforcé. Les liens avec les travailleurs sociaux seront intensifiés et un budget de 45 M€ sera alloué pour amplifier le financement des fonds dédiés (+ 20%). L’objectif reste que ce plan soit mis en œuvre rapidement pour qu’aucun enfant ne soit laissé à l’abandon, dans une situation de rupture avec la société et en proie aux violences. Enfin, des Assises de l’école se tiendront avant la fin de l’année scolaire.

Une citoyenneté et une laïcité renforcées

Au-delà des réflexions sur l’école, c’est l’ensemble de la société qui doit effectuer un travail d’introspection. Les assassins du 7 janvier sont nés et ont grandi en France. Rien ne peut excuser ce qui a été commis mais nous devons nous questionner sur la dérive de ces jeunes. Regarder la réalité en face est le meilleur moyen de prévention contre l’exclusion et la radicalisation.

Pour ce faire, un comité interministériel sera réunira début mars et sera consacré à la lutte contre les inégalités, et au combat pour l’égalité dans les quartiers les plus en difficultés.

Le service civique sera renforcé. L’objectif reste de pouvoir accueillir tous les candidats à l’horizon 2017 soit près de 150 000 jeunes par an contre seulement 40 000 aujourd’hui. Actuellement, seule une demande sur cinq est satisfaite.

C’est l’appartenance républicaine qu’il faut refonder. C’est le challenge d’une génération, selon les mots, que je partage, du Premier ministre.

Ces événements ont forcé la France à se tenir debout, à ne pas plier ; ont forcé le personnel politique à se confronter à l’essentiel. Méditons les nombreuses leçons de cette séquence douloureuse, de la mobilisation du 11 janvier, l’épreuve oblige, elle est également révélatrice.

Andorre - Espagne - Monaco - Portugal - travail_en-circonscription - travail_parlementaire
29/01/2015