aller au contenu
 
Député de la 5ème circoncription des Français de l'étranger
Andorre, Espagne, Monaco & Portugal
 

Le retour des investissements étrangers

En réunissant les patrons de grands groupes internationaux le 17 février dernier à l’Elysée, le président de la République a montré que l’investissement étranger était l’une de ses priorités.

On voit aujourd’hui que cette stratégie a porté ses fruits. La France, dans le trio de tête européen, a retrouvé son niveau de 2010 en termes d’investissements étrangers, d’après le baromètre Ernst&Young de l'attractivité en Europe 2014.

La France a attiré 514 implantations et extensions de sites étrangers en 2013, un chiffre en hausse de 9 % par rapport à 2012. Et les investissements étrangers dans le pays ont permis de créer 14.122 emplois, soit une croissance de 34 % par rapport à l’année précédente.

Notre pays est depuis 2011 au 1er rang en termes d’investissements dans le domaine industriel et au 3ème rang en termes de projets d’investissements. Les trois secteurs moteurs de l’attractivité française selon les investissements étrangers sont : l’énergie (18%), les transports (10%) et le numérique (10%).

34% des investisseurs interrogés envisagent d’établir ou de développer des activités en France, un chiffre supérieur au Royaume-Uni et à l’Allemagne (27%), ou à la Belgique (20%).

C’est véritablement un signe de confiance dans l’avenir de notre pays et pour son attractivité future.

travail_parlementaire
04/06/2014